Observation des enfants

L’application pratique de l’observation perceptive

L’observation perceptive est un instrument quotidien qui sert à percevoir les enfants et leurs processus d’apprentissage au quotidien et à orienter le travail pédagogique en fonction des possibilités et des ressources individuelles des enfants. L’observation perceptive n’est pas un instrument pour évaluer les niveaux de performance ou faire des diagnostics, mais plutôt une attitude professionnelle pour percevoir et soutenir efficacement les processus éducatifs des enfants.

L’observation perceptive est la réponse professionnelle à la nouvelle image de l’enfant en tant que personne curieuse, indépendante et compétente. L’observation perceptive est au cœur d’une pédagogie qui prête attention aux activités et aux intérêts de l’enfant.

L’application pratique de la procédure d’observation comprend quatre étapes, qui seront décrites en détail ci-dessous :

  • l’observation perceptive,
  • décrire,
  • réfléchir,
  • document.

 

 

Observation perceptive

Si vous souhaitez soutenir les processus éducatifs des enfants de manière à maintenir la maîtrise de soi et l’activité des enfants, vous devez percevoir et interpréter les signaux des enfants et les utiliser pour comprendre leurs intérêts et les développements à venir . À cette fin, vous pouvez utiliser l’observation perceptive comme un outil pour le travail pédagogique quotidien. L’observation est libre, sans catégories d’observation prédéfinies qui guident le regard.

 

Comment observez-vous de manière perceptive ?

Une perception dense

Concentrez toute votre attention sur un enfant ou un groupe d’enfants. Participez à l’observation avec tous vos sens, aussi et surtout avec votre perception physique et émotionnelle. Intensifiez vos perceptions de manière consciente. Regardez attentivement, écoutez consciemment, visualisez vos sentiments à l’aide de votre perception émotionnelle.

Rappelez-vous : les modes de perception individuels sont limités dans leur portée. Ce qui ne peut être perçu avec les yeux peut être saisi par le sentiment.

Essayez de percevoir de près. Percevoir de près signifie saisir les différentes formes de perception et les informations qui peuvent être obtenues grâce à elles.

 

Prenez votre temps pour une observation perspicace.

Utilisez toutes les possibilités de perception, y compris la perception émotionnelle.

Prenez conscience de ce que vous avez observé de la manière la plus large possible et dans le plus grand nombre de détails.

Lorsque cela semble utile, utilisez des aides techniques, par exemple une caméra, une caméra vidéo ou un magnétophone. Ces outils vous permettent de répéter certains processus perceptifs par la suite.


S’engager dans un processus de ralentissement.

Prenez aussi consciemment qu’accompagnez les enfants dans l’observation perceptive au sens propre du terme. Tournez-vous vers les enfants, tant physiquement que mentalement. S’immerger dans ce qui se passe : “Etre présent ne signifie pas seulement être présent, mais aussi comprendre, au moins dans une certaine mesure, par ses propres moyens ce qu’une autre personne pourrait vivre, ressentir ou apprendre dans ses actions.

S’impliquer intérieurement. Essayez d’avoir de l’empathie pour l’enfant. Essayez de trouver le sens de ce qui s’est passé :

  • De quoi l’enfant pourrait-il s’inquiéter dans la situation observée ?
  • Quelle signification, quel sens l’événement pourrait-il avoir pour l’enfant ? Comment cela devient-il clair ?
  • Comment commencer par une observation perceptive ?

 

L’observation perceptive vous aide à développer une attitude dans laquelle vous vous efforcez de comprendre les enfants, de percevoir leurs signaux et d’orienter les actions pédagogiques et les structures quotidiennes de manière à ce que les enfants puissent poursuivre leurs intérêts et leurs besoins de manière autonome.

Par conséquent, l’observation perceptive peut être utilisée comme un outil quotidien dans n’importe quelle situation. Pour commencer, il est toutefois utile de se concentrer d’abord sur des situations individuelles, par exemple

Des activités choisies par les enfants eux-mêmes ;
Des situations qui attirent l’attention ;
les routines quotidiennes telles que manger ou s’habiller ;
Les situations dans lesquelles vous êtes impliqué dans ce qui se passe.


L’accent peut être mis sur les points suivants :

  • un seul enfant,
  • un groupe d’enfants,
  • l’interaction entre un ou plusieurs enfants et l’éducateur
  • Activités choisies par les enfants eux-mêmes

Si vous observez des situations dans lesquelles les enfants réalisent des activités de leur propre choix, les questions suivantes sont au centre de votre intérêt :

Quel genre d’actions, d’idées et de possibilités cet enfant – ou ce groupe d’enfants – apporte-t-il à une situation donnée ?

Quelles compétences l’enfant utilise-t-il ?

Quelles expériences l’activité choisie par l’enfant lui procure-t-elle ?

Quelle signification ces expériences peuvent-elles avoir pour l’enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *